Une soupe campagnarde pour écarter la froideur du corps et de l’esprit

Chers/Chères lecteurs/lectrices et blogueurs/blogueuses:

Bon jour. Aujourd’hui le jour s’est levé férocement grisätre dans le Sud de la Floride, remplaçant la merveilleuse clairté et gaieté que souvent nous entourent doucement dans ce coin privilégié de la planète. Voici nðtre patio.

Que faire pour écarter cette froideur qui peut lentement mais inéxorablement tremper nötre pauvre, solitaire esprit?

Une bonne soupe campagnarde pleine de pommes de terre et de légumes , comme préparaint nos chers aïeux. Quand le soleil commençait a tomber dans les champs verts du Pays Basque, ils rentraient leur moutons dans l’enclos et marchaient lentement vers la modeste chaumière avec une cheminée vomisssant de la fumée blanche. Une fois qu’ils entraient, leurs fidèles compagnes claquaient une bonne bise dans leurs joues, si punis par le froid. Et alors is voyaient avec bonheur le contenu d’une marmite qui se rassemblait a la photo d’en haut. Du paradis même!

En hönneur de tous nos ancêtres Basques (et des Italiens aussi) nous gardons la tradition familiale de la belle soupe.

La bouffe est servie dans notre simple table. Si vous voulez nous joindre, vous êtes le/la beinvenu/e. Allons-y!

Bon apétit!

Restez à la distance. Restez en sécurité. Restez de toute beauté.

Qu’est-ce que vous pensez? Dîtes-nous.

Ne me laissez pas seul.

Une belle soupe campagnarde pour épouvanter tous les mauvais esprits

Dear readers and fellow bloggers:

Good afternoon. As if we did not have enough human tragedy and worries in this battered region of  Florida, last night they announced that Isaias, a tropical storm-hurricane category 1 entity, would pass by our shores, with the always present threat of making landfall. Luckily we were spared the worst scenario, but it has been raining since the wee hours with some occasional gales of wind. Only now has the sun timidly appeared. In honor of that deliverance, we did what our ancestors (poor sharecroppers and sheep herdsmen that toiled in the fields of absentee landlords from Paris or Roma) would have certainly done to celebrate with their families and thank God Almighty.

And to scare away the ghosts and maleficent spirits that they felt came out in the storm.  

We prepared a thick soup with plenty of vegetables, some alphabet pasta, potatoes and two scrambled eggs (any kind of meat was an unaffordable luxury for any of them) We could count on all the healthy and well-priced ingredients from “our” Whole Foods.

Soupe campagnarde II

Of course you are all invited to share a healthy bowl with us. Let’s sit at the table now.

Soupe campagnarde I

The only concession to our modernity is that big dollop of Parmesan cheese on top of it.

Bon apétit!

Stay distant. Stay safe. Stay beautiful.

What do you think? Please tell us.

Don’t leave me alone.